Etude prospective sur l’agropastoralisme dans les nouvelles politiques publiques

Image Projet Agro Pasto


Un projet inter-massif déposé dans le cadre du Réseau rural national : "Innover collectivement pour mieux soutenir l’agropastoralisme comme économie territorialisée en montagne"


Qui mène cette étude et pour qui?

Cette étude est menée dans le cadre du Réseau Rural par les structures agricoles de massif, en partenariat avec les services pastoraux des massifs. Sont également associé au comité de pilotage les Commissariats de Massif, les Réseaux Ruraux, les Conseils Régionaux, les Parcs, et l’AFP qui seront destinataires des travaux et propositions.

Pourquoi ?

  • Pour rendre compte de la diversité de l’agropastoralisme et rendre intelligibles les réalités montagnardes
  • Pour rendre compte des enjeux et ainsi contribuer à l’amélioration de la mise en œuvre des nouveaux Programmes de Développement Rural Régional
  • Pour communiquer sur les nouveaux dispositifs de soutien à l’agropastoralisme
  • Pour repérer les pratiques innovantes et les partager

Comment?

Initiée en 2015, ce projet se déroulera jusqu'à 2018. Pour répondre aux objectifs fixés, il se déroulera en trois étapes principales :
Shema operationnel Projet-agropasto

Trois journées d'auditions sont ainsi prévues dans les Pyrénées, le 2, 3 et 4 février respectivement à Quillan, Saint-Gaudens et Mauléon. Sont très largement conviés les acteurs de territoires, agricoles et pastoraux, les services de l’État, les collectivités territoriales, les structures de développement agricole, etc. Un questionnaire en ligne est également disponible et ouvert à tous. 

Pour contribuer à ces travaux, vous pouvez dores et déjà remplir le formulaire en ligne.

Pour plus de renseignements,
> Téléchargez la note de synthèse de l'étude
> Contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou le Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Maître d’ouvrage de cette étude